Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Doit-on encore avoir peur?

Depuis le commencement de cette"pandémie"  rien n'a été logique. L'OMS disait testait, isolait les personnes malades et traitait!

Début de la pandémie en France (ceci est aussi vrai dans la plupart des pays) :

  • Pas de test que ce soit pour les personnes arrivant de chine ou pour les malades sauf pour les personnes hospitalisés.
  • Continuez de sortir, allez au théâtre, au travail…en sommes faites votre vie !
  • Pas de masque pour nos soignants car on n'en avait pas ! ? Normal, on n'a pas fait de stock et le peu que l'on avait on l'a envoyé en Chine au mois de février pour les aider.
  • Puis on a interdit les pharmacies d'en commander et donc d'en vendre.
  • Certains laboratoires ont proposé de fabriquer des tests, la réponse du gouvernement …circulez!

 

Ensuite le confinement !

Ne croyait pas que c'était pour vous protéger! Non, car avec la mondialisation il n'y a que le fric qui compte. C'est pourquoi, l'état des hôpitaux publics dans la majorité des pays développer sont en ruine. Si bien que dès que surgit un problème de canicule, de bronchiolite, de grippe etc. les urgences sont débordés.

A partir de la semaine 11, les hôpitaux commençaient à être submerger par les les malades de la grippe. Puis arrive, le SRAS-cov2. Vous imaginez bien que là ce n'était plus possible.
Faute de moyens humain et matériel, nos hôpitaux ne pouvant plus prendre en charge nos personnes âgées, que l'on dit vouloir protéger, on les laisses seules dans leurs chambres (imaginez ce que peut faire la solitude).
Et si par malheur elles ont plus de 70 ans et qu'elles tombent malades ( peu importe la maladie) pour elles pas d'hôpital mais une injection de rivotril  afin d'abréger les souffrances.

11 mai, début du déconfinement, et, message en boucle …Attention à la deuxième vague.

10 juillet fin de l'état d'urgence sanitaire …. mais voilà depuis notre président à placer petit à petit ses nouveaux préfets.

Aujourd'hui ce sont les préfets qui gouvernent et plus aucune opposition ! Autrement dit début d'un régime autoritaire.

Cela ne gêne personne  que chaque jour qui passe nos libertés soient mis à mal alors qu'au 04 septembre 8975 cas (pas malade) et 18 morts.
Par contre travaillez, dépensez et rentrez chez vous!

Alors oui nous devons avoir peur !
Mais pas du coronavirus mais de ce qui se passe sur la planète.

En effet dans la majorité des pays, la même politique et les mêmes discours…et la même pauvreté qui se profile.

 

Ne laissez pas mettre en place
ce gouvernement mondial !
Voyez ce qui se passe …

 

 

Espagne - Activez les sous-titres FR

Médecins Pionniers

 

 

Policiers Pour La Liberté

 

 

Belgique

Appel Des Personnels Sanitaires Belges

 

 

France

Les Tontons Flingueurs Du Covid-19

 

 

Pour aller plus loin :

 

Chiffre du coronavirus

Écrire un commentaire

Optionnel