Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2013

Adjuvant vaccinal

Comme vous le savez, je suis atteinte de myofasciite à macrophage. Maladie toujours controversé car elle résulte de l’aluminium vaccinal.

 

 

 

Juin 2013 - France 3 (soir) : une grève de la faim pour des vaccins sans aluminium

 

 

 

 

Pourquoi utiliser des adjuvants ?

 

L'adjuvant n'est pas obligatoire, il a pour but d'augmenter, d'accélérer, de prolonger et de diversifier la réponse immunitaire spécifique recherchée aux antigènes vaccinaux.

  

Extrait Le figaro santé : Pourquoi des adjuvants dans les vaccins ?

 

 

JO Sénat du 13/10/2011 

 

Question écrite n° 20309 de M. Daniel Percheron

 

M. Daniel Percheron attire l'attention de Mme la secrétaire d'État chargée de la santé sur les inquiétudes que suscite l'utilisation de l'aluminium comme adjuvant dans la grande majorité des vaccins..

 

Réponse du Secrétariat d'État chargé de la santé

 

De nombreux vaccins comportent dans leur composition des substances dénommées adjuvants, dont l'ajout permet d'augmenter de façon spécifique la réponse immunitaire pour une même dose d'antigène vaccinal.

L'utilisation d'un adjuvant permet ainsi de réduire la quantité d'antigène par dose de vaccin tout en conservant une réponse vaccinale optimale, et ainsi, de produire davantage de doses, dans un rapport qui peut aller de 1 à 2 à 1 à 4 pour une même quantité globale d'antigènes disponibles.

L'utilisation d'un adjuvant peut aussi s'avérer utile en cas de mutation du virus, car ces adjuvants sont susceptibles de favoriser une efficacité immunitaire plus large, c'est-à-dire en assurant un certain degré de protection vaccinale face à une souche virale modifiée….

Après plus de 40 ans d'utilisation des sels d'aluminium, dans la majorité des vaccins nécessitant une adjuvantation particulaire, et sans qu'il soit possible de détecter des signaux pertinents et cohérents (même faibles), il n'y a pas de justification à prendre des mesures d'interdiction vis-à-vis des vaccins adjuvantes par un sel d'aluminium, tout en gardant en alerte les réseaux de vigilance qui restent toujours particulièrement attentifs lorsqu'il s'agit de vaccination.

 

Source complète sur le site du Sénat : Utilisation de l'aluminium comme adjuvant dans les vaccins

 

 

Comme vous pouvez le constater même si l’adjuvant n’est pas obligatoire, on le préconise (blabla…) !

 

Or

 

Sur le site Merial qui est une entreprise de sanofi-aventis, un des leaders mondiaux dans le domaine des sciences de la vie.

 

Voilà ce qui est mis en avant :

 

Onglet Chien : Au hasard je prends : Vaccins préventifs puis RECOMBITEK

Les vaccins canins de la gamme RECOMBITEK de Merial sont purs – ils ne contiennent pas d’adjuvants chimiques ayant le potentiel de provoquer des réactions locales ou allergiques.

 

 

Onglet Chat : Vaccins préventifs puis PUREVAX

Les vaccins PUREVAX de Merial sont issus d’une technologie de pointe et formulés de façon à protéger votre chat contre un vaste éventail de maladies. Les vaccins félins de la gamme PUREVAX sont purs – ils ne contiennent pas d’adjuvants chimiques ayant le potentiel de provoquer des réactions locales ou allergiques.

  

Source : Merial

 

Moi aussi j’aurais aimé que l’on me traite avec les mêmes égards que l’on en a pour les animaux.

Moi aussi j’aurais aimé que l’on me donne un vaccin sans adjuvants chimiques ayant le potentiel de provoquer des réactions locales ou allergiques.

Mais au lieu de cela, Aujourd’hui je suis invalide à 80%  pour un adjuvant non obligatoire, qui parait il a pour but d'augmenter, d'accélérer, de prolonger et de diversifier la réponse immunitaire spécifique recherchée aux antigènes vaccinaux

18/10/2012

Vaccin dangereux ou pas ?

Voici en extrait quelques florilèges d’articles concernant la vaccination.

 

GSK rappelle des milliers de vaccins 

Des milliers de doses de vaccins pour enfants "Infanrix Hexa" et "Infanrix IPV" ont été rappelés par leur fabricant, GlaxoSmithKline (GSK), après la découverte d'une bactérie potentiellement dangereuse dans une usine de production pharmaceutique à Wavre.

 

L'Infanrix protège les enfants contre plusieurs maladies, comme l'hépatite B, le tétanos ou la polio.

 

"Le risque est purement théorique", insiste l'entreprise. (ayez confiance...) 

  

Source : La Libre Belgique

 

 

 

Les vaccins antigrippaux triplent le taux d'hospitalisation chez les enfants, en particulier les enfants souffrant d'asthme.

 

Dans une étude destinée à déterminer si les vaccins antigrippaux réduisent les hospitalisations chez tous les enfants, des enfants âgés de 6 mois à 18 ans furent suivis à la clinique Mayo du Minnesota et chacun d’entre eux était atteint d’une infection au virus de l’influenza préalablement confirmée par un test de laboratoire.

 

Il a été démontré que les enfants vaccinés avaient 3 fois plus de risques d’être hospitalisés comparativement aux enfants non vaccinés, avec un risque significativement accru d’hospitalisation pour les enfants asthmatiques vaccinés . Les enfants qui reçoivent le vaccin antigrippal encourent donc plus de risques d’être hospitalisés que ceux qui n’ont pas reçu ce vaccin, selon l’étude présentée au 105 ième Congrès de la Société américaine de Médecine Thoracique, à San Diego.

  

Source en français : Amessi.Org

Source officiel gouvernemental en anglais : NCBI

 

  

La vaccination précoce diphtérie-tétanos-coqueluche a été associée à une mortalité accrue chez les filles.

 Une étude publiée par le British Medical Journal (BMJ) a clairement établi que le vaccin DTC a été associé à une mortalité accrue chez les filles. Elle a même démontré que les bébés filles bien nourries recevant le vaccin DTC meurent en plus grand nombre que celles mal nourries qui ne l'ont pas reçu.

 

Source de l’étude en anglais : British Medical Journal

 

 

Un vaccin aviaire a donné naissance à une souche virulente

 De multiples souches d'un herpèsvirus modifié utilisé pour des vaccins aviaires ont mélangé leur génome et produit une nouvelle souche virulente qui a tué un grand nombre de poulets en Australie rapportent des chercheurs dans un article.

 

Des chercheurs  s’étaient déjà inquiété qu'un vaccin vivant atténué largement utilisés en médecine chez l'homme et l'animal  puisse se recombiner avec d'autres souches pour produire une nouvelle souche virulente.

 

Source : Techno-Science

 

 

 

Peut-on se fier au rapport que doivent fournir les laboratoires, industriels... afin d’obtenir l’autorisation sur le marché d’un produit ?

 

 

 

 

Supercherie vaccinale de Merck exposée par deux de ses virologistes. 

Le fabricant de vaccin Merck a sciemment falsifié les données de ses essais sur le vaccin des oreillons, trafiqué les échantillons sanguins avec des anticorps d’origine animale, vendu un vaccin qui, en réalité, favorise les épidémies d’oreillons et de rougeole, et arnaqué les gouvernements et les consommateurs qui achètent le vaccin en pensant qu’il est « efficace à 95% ».

 

Selon les virologistes de Merck, la supercherie vaccinale de Merck a cours depuis la fin des années 1990.

 

Les services de santé de Chatom poursuivent Merck en vertu du Sherman Antitrust Act, pour violation de garantie et violation des lois sur la protection du consommateur.

 

Source complète + plainte : Amessi.Org

 

19/05/2012

Syndrome auto-immunitaire

Voici un commentaire laissé par Yvon que j’ai envie de mettre en avant et  dont je vous laisse juge. 

 

 

"Bonsoir, nous ne sommes pas une centaine en France à souffrir de cette maladie, après des journées de recherche j'ai enfin trouvé le lien: écoute ce n'est pas simple les adjuvants dans les vaccins génèrent parfois cette maladie que tu connais, hors les personnes qui n'ont pas reçus dans leurs vaccin de l'hydroxyde d'alu développent aussi cette pathologie, leur biopsie est négative, pourquoi? Parce que le squalene est un corps lipidique organique qui peut être détruit et phagocyté par les macrophages. L’alu est un métal donc impossible pour le système immunitaire de le faire disparaitre, mais il essai toujours en vain, c'est pour cela que l'on trouve des amas de macrophages dans le fascia musculaires de façon définitive des malades ayant eu un adjuvant métal. Ok tu me suis? hors on a connu depuis peu un scandale avec les implants mammaires a base de gel de silicone...certains ont fuit sans faire apparaitre la moindre maladie grave, mais avec le même ratio que pour la myofasciite généré par la vaccination soit 1 personne pour 10 000, on a aussi connu des femmes qui ont développées exactement les mêmes symptômes, la même maladie due la myo a macro, il s'agit de la siliconose, ces personnes avaient une biopsie positive comme vous mais a cause du silicone!! donc la maladie peut être provoqué par un vaccin adjuvanté avec n'importe quel adjuvant, provoqué aussi par la pénétration d'un corps étranger en volume suffisant, (celui d'un adjuvant vaccinal suffit), la maladie n'est pas unique, il existe différentes formes avec ce même vecteur: myofasc a macrop., syndrome de la guerre du golf (vaccin au squalène contre l'anthrax) cle miens!!, la siliconose, le syndrome de fatigue chronique et grande surprise la FIBROMYALGIE !!!Et oui nous ne sommes pas une centaine en France mais 5 millions rien qu'en France, tu va me dire que toutes les fibro ont reçus un vaccin ? Et bien non, pas toutes, et c'est la que cela va choquer, pourquoi la fibro atteint 80 % de femmes voir plus ? Et bien qu'est ce qui nous différencie, rien sauf le sexe, mais en quoi une femme serait plus exposé a un contact avec un corps étranger qu'un homme, tu l'as compris, par voie génitale, sur certains sujets un éjaculat peut suffire à déclencher la maladie, d’ailleurs existe t il une seule femme n'ayant jamais eu de rapport et étant fibro ? Et bien non pas de jeunes filles et pour cause. les femmes ne sont pas plus faibles que les hommes d'un point de vue psy ,bien a u contraire !il faut que les fibro se battent pour nous rallier maintenant que tu connais ma théorie , je vais essayer de la vendre a nos chercheurs qui pourrons obtenir des fonds , maintenant on ne peut plus dire a ces gens que c'est dans leur tête, la médecine ne sait pas tout expliquer, pour preuve on ne sait pas identifier le marqueur de l'épilepsie et pourtant on sait qu'elle existe!!!Pendant des années ces malades étaient enfermés chez les déments, attachés et humiliés. Cette théorie doit circuler elle est réaliste, bonne soirée myo et vous autres amis malades"

 

 

A lire :

 

« ASIA » - Syndrome auto-immunitaire/inflammatoire induit par les adjuvants

 

RÉSUMÉ:  Le rôle de divers facteurs environnementaux dans la pathogenèse des maladies du système immunitaire est bien établi. Parmi ceux-là, les facteurs qui entrainent une activité d'un adjuvant de l'immunité comme les agents infectieux, la silicone, les sels d'aluminium ...

  

En PDF :  http://www.myofasciite.fr/Contenu/Divers/201007_Shoenfeld...