Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2011

Métaux lourd : Danger !

 

 http://chiroenergie.files.wordpress.com/2009/11/autisme-3.gif

 

Image provenant : http://chiroenergie.files.wordpress.com/2009/11/autisme-3...

Bien que peu évoquée, la présence de mercure   dans l'environnement soulève des inquiétudes croissantes au regard des pollutions générées par ce produit chimique, et ce au niveau mondial.
Nocif pour la santé humaine, l'exposition au mercure peut notamment causer des dommages permanents au système nerveux, les femmes enceintes et les enfants y étant particulièrement vulnérables.
Mais ce métal est délicat à appréhender en raison de sa volatilité et son transport sur de longues distances dans l'atmosphère, via les courants atmosphériques, sa persistance dans l'environnement ainsi que sa capacité à contaminer les écosystèmes et les chaînes alimentaires.


La semaine passée, plus de 120 Etats se réunissaient au Japon, lors de la seconde réunion d'une série de cinq rencontres devant aboutir à une législation sur le mercure, juridiquement contraignante d'ici 2013.


Si les parties présentes se sont entendues sur le fait que l'exploitation minière primaire de mercure représente une des sources les moins souhaitables de mercure, et sur la nécessité d’éliminer ces sources.

Elles ont néanmoins fait valoir l’importance d’autoriser l'utilisation exceptionnelle de mercure dans la fabrication de certains produits, et au cours de certains processus.

 

Le processus d’élimination du mercure s’avère particulièrement complexe. En tant qu'élément chimique, le mercure ne peut pas être détruit et peut uniquement être entreposé, soit sous sa forme régulière, soit sous une forme inerte et stabilisée. Mais la plupart des techniques de stockage se révèlent complexes et coûteuses pour les pays en développement.


De par le monde, le mercure a déjà fait de nombreuses victimes et continue d’en faire.
Ainsi, entre les années 1930 et 1960, des rejets industriels soutenus de produits contenant du mercure dans la baie de Minamata, au Japon, donna naissance à la « maladie de Minamata ». A l’origine de difformités physiques et de maladies mentales, elle touche encore environ 3 000 personnes à l’heure actuelle.

  

Source : ici          

 

Ahurissant !

 Ok pour faire une législation sur le mercure, juridiquement contraignante d'ici 2013 mais tout en gardant un droit de réserve. Et pour cause, par quoi remplacerait on ce produit toxique utilisé dans certains médicaments et vaccins notamment comme conservateur ?

 

Autre fait stupéfiant :

 Voici quelque extrait sur le RAPPORT D’ÉTAPE du Sénat en date du le 19 février 2010  « Mutation des virus et gestion des pandémies, exemple du virus A (H1N1).

  

Page 81 :

 PEUT-ON SE PASSER DES ADJUVANTS ET DES CONSERVATEURS ?

  

Plusieurs  adjuvants  existent,  selon  qu’ils  contiennent  du  mercure,  de l’aluminium ou du squalène. 

L’utilisation  de  tels  produits  est  critiquée  par  certains  qui  craignent  leur accumulation dans l’organisme. 

 

Les  études réalisées jusqu’à présent sur leurs effets sont peu nombreuses.

 

Or ce serait important d’avoir des idées plus précises sur le niveau dangereux pour

l’homme  de  la  concentration  de  mercure,  d’aluminium  ou  de  squalène  dans  son organisme.

 

Il  n’est  pas  nécessaire  d’utiliser  des  adjuvants  pour  produire  des  vaccins,  mais ces adjuvants présentent deux avantages : ils permettent de produire plus de  vaccins avec la même quantité d’antigène. Ils augmentent l’immunité des patients. 

  

Page 82 :

 L’UTILISATION DU THIOMERSAL EST DAVANTAGE CONTESTEE

 

L’AFSSAPS,  le  4  juillet  2000,  mettait  en  garde  contre  les  effets potentiels du thiomersal :

 

« Le thiomersal est un composé contenant du mercure, utilisé depuis de nombreuses  années  comme  conservateur  dans  les  médicaments  en  particulier dans  les  vaccins.  Une  exposition  répétée  au  mercure,  par  les  aliments  ou  les médicaments,  doit  faire  l’objet  d’une  attention  particulière  en  raison  de  son accumulation potentielle dans différents organes. 

 

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps)  rappelle    que    par    précaution    l’Agence    Européenne    d’Evaluation    des Médicaments  (EMEA) a demandé en juillet 99 aux industriels de travailler au retrait du thiomersal utilisé comme conservateur dans les vaccins. 

 

Pour en savoir plus :

 Intoxication par le mercure

 

Autres métaux lourds tout aussi dangereux : l’aluminium.   Je vous invite à découvrir  en vidéo la conférence tenue par le Pr. AUTHIER et le Pr. GHERARDI :

Dans les vidéos, vous comprendrez ce que devient l’adjuvant aluminique une fois injecté. Il est fort à parier que pour les autres adjuvants le schéma soit identique.

  

Journée de la myofasciite à Henri Mondor : effets désastreux dus à l’adjuvant aluminique des vaccins.

  

Vidéos : 

Vaccin quand tu nous tiens (de 5 à 10 mn)

  

1  ;  2  ; 3  ; 4  ; 5  ; 6  ;  7  ;  8   

 

Je rappel que l’association des myofasciite à macrophage lance un recensement en besoin de DTPolio sans adjuvant.

  

N'attendez pas d'être malade pour réagir... Si vous souhaitez bénéficier de ce vaccin sans adjuvant, vous ou vos enfants, remplissez ce formulaire de recensement qui restera totalement anonyme puisque seules des données statistiques seront transmises aux autorités compétentes.

 

Recensement DTPolio  (sans aluminium) : ici  

 

Composants des vaccins : Liste des excipients et adjuvants ou résidus de fabrication présents dans les vaccins commercialisés en France. 

Au regard de ces quelques notes, on voit bien que notre santé n’a pas beaucoup d’importance pour ses industriels. Malgré les recommandations de  l’Agence    Européenne    d’Evaluation    des Médicaments  qui en juillet 99 demandait aux laboratoires de retirer le thiomersal utilisé comme conservateur dans les vaccins, 2011 toujours utilisé. Aujourd’hui, on nous parle de 77 médicaments sous surveillance, veulent ils se donner bonne conscience ? Ont-ils peur d’un scandale tel que celui du médiator ? Est-ce un leurre ?

 

Voici quelques vaccins parmi les 77 de cette liste:  

CONTRE LE CANCER DU COL DE L’UTERUS:

  • Cervarix
  • Gardasil

 

INFANTIL :

  •  Prevenar 13

 

ANTI-GRIPPAUX :

  •  Mutagrip,
  • Vaxigrip,
  • Tetagrip,
  • Influvac,
  • Immugrip,
  • Agrippal,
  • Gripguard,
  • Previgrip,
  • Fluarix

 

 ANTI-GRIPPE A (H1N1) :  

  • Celvapan,
  • Pandemrix,
  • Focetria,
  • Panenza

 

ANTI-HEPATITE B :  

  • Genhevac,
  • Engerix B,
  • Hbvaxpro,
  • Twinrix,
  • Infanrix Hexa,
  • Fendrix

  

Liste complète : ici

Commentaires

Bonjour,
je souhaiterais prendre contact avec vous au sujet de la vaccination anti hépatite B que j'ai reçu 5 fois, car je suis très lourdement atteinte d'une myofasciite non reconnue, et qu'en faisant des analyses spécifiques par moi même, on a trouvé des choses étonnantes au niveau de l'immunité, pour autant, il n'y a aucune solution à ce jour.
J'aimerais savoir combien d'injections avez vous reçu, et s'il est possible de vous questionner de vive voix sur les symptômes que vous ressentez?
cordialement

Écrit par : mademoiselle | 22/02/2011

Bonjour,

Désolée de ma réponse tardive. Vous devriez contacter directement l'association E3M:

http://www.myofasciite.fr/?page=ca

L'association est tenue par des personnes atteintes de myofasciite à macrophage. A partir de là, elles pourront vous diriger efficacement.

Seul une biopsie musculaire permet de dire si c'est une myofascite ou pas.
Il faut savoir que plusieurs maladie comme la fibromyalgie, la porphyrie etc. peuvent donner des symptômes plus ou moins similaire à la myofasciite. C'est pourquoi m'entendre pourrait vous induire en erreur et peut être même vous faire rater un traitement.

En ce qui me concerne, j'ai eu 3 vaccins hépatite B mais la myofasciite est du à une accumulation d'aluminium. Il faut savoir que d'autre vaccin contient cet adjuvant.

De plus, nous sommes sur une piste génétique qui pourrait expliquer pourquoi notre corps n'élimine pas l'aluminium, c'est pourquoi l'association recense des cas touchant toute une famille.

Vous comprendrez pourquoi, je vous conseille vivement de contacter E3M. Ils sont très sympa et à l'écoute!

Courage mademoiselle!

Écrit par : myo | 25/02/2011

Les commentaires sont fermés.