Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2011

Afrique du Sud : « vaccin » anti-grossesse pour des fillettes de 10 ans

 

 http://hershamyouthtrust.co.uk/Hersham_Youth_Centre/Contraception/Entries/2011/8/4_Contraceptive_Injection_files/shapeimage_2.png

 

Image provenant : http://hershamyouthtrust.co.uk/Hersham_Youth_Centre/Contraception/Entries/2011/8/4_Contraceptive_Injection_files/shapeimage_2.png

 

 

 

Les jeunes élèves d’une école primaire de Port Elizabeth, âgées de 10 à 13 ans, ont toutes reçu la semaine dernière par injection un contraceptif de longue durée, à l’issue d’ateliers de « planning familial » organisés à l’Emzomncane Primary. Leurs parents n’avaient pas donné leur consentement et n’avaient même pas été mis au courant, bien qu’une lettre leur ait été adressée pour les tenir au courant de la tenue des ateliers, sans précision de date.

 

Les ateliers, qui ont eu lieu la semaine dernière, étaient animés par l’unité de planning familial d’un hôpital voisin et devait porter sur les règles et sur la contraception.

 

Ce sont les fillettes qui ont rapporté qu’elles avaient reçu une injection : l’une d’elles, en 6e, a raconté comment on leur a expliqué que la piqûre allait les préparer : « Au cas où nous sommes violées, pour que nous n’ayons pas de bébés. »

 

 

Beaucoup de parents sont en colère et des médecins les ont soutenus, confirmant que chez les fillettes pré-pubères le contraceptif par injection pouvait avoir des effets néfastes, retardant la puberté et perturbant les cycles menstruels.

 

Depuis les faits les parents ont été convoqués à l’école et avertis que leurs filles sont désormais sous contraception et avaient reçu des cartes de clinique pour le suivi. Une maîtresse de l’école en a été tellement en colère qu’elle a déchiré toutes les cartes distribuées dans sa classe pour éviter que les fillettes n’y retournent.

 

 

Suite de l’article : Le blog de Jeanne Smits

 

 

Pour rester dans le même esprit  site de : Sylvie Simon écrivain et journaliste.  

Eugénisme : Obligation vaccinale, suppression allocations ! Et réduction de la population ?

Les commentaires sont fermés.