Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2011

Echange Triple A contre une médaille

 

 

 http://a35.idata.over-blog.com/400x400/1/09/94/19/32eme-galerie/aaa.jpg 

Image provenant : http://a35.idata.over-blog.com/400x400/1/09/94/19/32eme-galerie/aaa.jpg

 

 

Contrairement à l’agence Standard and Poor's qui met la France sous surveillance négative, vendredi 16 décembre, l'agence de notation financière française « Fitch Ratings », annonce qu’elle maintien le Triple A de la France mais abaisse la perspective de la note française à long terme de "stable" à "négative".
Le maintien du triple A de la France est "étayé par son économie riche et diversifiée, ses institutions politiques, publiques et sociales efficaces et sa flexibilité de financement", estime Fitch.
De plus, le gouvernement français a adopté "plusieurs mesures pour solidifier la crédibilité de ses efforts de consolidation fiscale", ajoute l'agence.

 Source complète : Le monde .Fr

  

 

Pour l’agence « Fitch », c’est notre économie riche et diversifiée, nos institutions etc. qui justifie cette bienveillance…Hum…Vraiment ?

 

 

Au mois d’Aout, je vous avais mis une vidéo qui nous apprenez entre autre que la France avait passé un contrat pour que les agences de notations n’abaissent pas notre note avant les élections.

 

  

Ce que l’on nous prépare pour 2012

 

 

 

Pas d’abaissement avant 2012

 

Il semble étrange qu’un gouvernement puisse passer un accort avec une agence de notation.

 

 

Y aurait il eu conflit d’intérêt ?

 

  

Intéressons nous à l’agence de notation financière française « Fitch Ratings » et plus précisément à Marc Ladreit de Lacharrière.

 

 

Quelque Mandats et fonctions exercés en 2008 et se poursuivant aujourd’hui

 

- Président-Directeur général de la société Fimalac ;

- Président du conseil d’administration des sociétés Fitch Group (Etats-Unis), et Fitch Ratings (Etats-Unis) et Agence France Museums;

- Administrateur des sociétés, L’Oréal et Renault ;

- Membre du Conseil d’établissements ou d’associations d’intérêt général de la Fondation d’entreprise Culture et Diversité, du Conseil artistique des musées nationaux, de la Fondation Bettencourt Schueller, de la Fondation d’entreprise L’Oréal, de la Fondation des sciences politiques, du Musée des Arts Décoratifs 

 

Autres mandats et fonctions exercés au cours des cinq dernières années (hors les mandats et fonctions ci-dessus)

- Vice-président de la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE)

 Et aussi  

Anciens membres du Comité directeur  Bilderberg

 

 

 

 

Voilà un homme avec une carrière professionnelle bien rempli. Mais peut on parler de conflits d’intérêt quand un  homme d'affaires et mécène   tel  Marc Ladreit de Lacharrière.  , Administrateur des  sociétés l’oréal (société qui fait beaucoup parlé d’elle Affaire Bettencourt), Détenteur à 40% du Lucien Barrière (Hôtel Majestic, établissement du groupe Barrière qui a accueilli  Nicolas Sarkozy. Lors du sommet du G20 à Cannes dont le sujet était l’économie) reçoit par décret du 1er janvier 2011 l’élévation aux dignités de grand’ croix et de grand officier

 

 

Les commentaires sont fermés.