Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2013

Syrien ne baissaient pas la garde !

Aujourd’hui Obama salue la proposition Russe sur la Syrie

 

Confronté à une opinion publique hostile à une intervention militaire en Syrie - six Américains sur dix y sont opposés, selon un sondage publié lundi -, Barack Obama joue à la fois la crédibilité des Etats-Unis et de sa propre présidence sur ce dossier épineux.

 

Au Sénat, un premier vote de procédure, initialement prévu mercredi, a été reporté en raison des discussions en cours sur la proposition russe et devant la réticence croissante des élus. Aucun nouveau calendrier n'a été fixé à ce stade. "Je ne dirais pas que je suis confiant" sur l'issue du vote, a concédé lundi le président américain.

 

Voir article complet : Le Nouvel Observateur

 

 

Bien sur le revirement de situation n’a rien à voir avec le fait que six Américains sur dix y sont opposés, n’y sur la réticence croissante des élus, n’y les différentes manifestations planétaires contre cette intervention.

 

 

Mais prenaient garde car … Ceux qui souhaitent faire tomber « l’axe du mal » (voir ci-dessous) n’ont pas dit leurs derniers mots :

 

2012 - Israël : la chute d'Assad affaiblirait l'axe du mal

 

 

2011 - rapport de l’Institut de relations internationales et stratégiques: L’union européenne et les révoltes –arabes.

 

Paragraphe l'exemple syrien:

 

En effet, en 2001-2002, les États-Uniens préparaient la guerre en Irak. Ils ont fait pression sur la Turquie pour éviter ce rapprochement avec la Syrie car le président américain George W. Bush (De nombreux fidèles de Bush sont au coté d’Obama)  avait inscrit la Syrie sur l’ « Axe du mal » avec l'Iran et la Corée du Nord.

 

Rapport en PDF : ici

 

 

 

La France va déposer un projet de résolution devant l'ONU

 

Laurent Fabius a déclaré, mardi 10 septembre, que la France accueillait la proposition russe "avec intérêt et précaution" et annoncé le dépôt "dans la journée" d'un projet de résolution devant l'ONU , visant à "condamner le massacre du 21 août commis par le régime" et "exiger la lumière" sur le programme syrien d'armes chimiques.  

 

Source : Le monde

 

 

 

A l’attention de Monsieur Fabius afin de lui évité de nous dire comme pour le sang contaminé qu’il ne savait pas, quelques infos :

 

 

1er attaque en Avril : Les rebelles syriens ont utilisé des armes chimiques. C'est ce qu'affirme Carla Del Ponte, ancienne procureur à la Cour pénale internationale, qui se base sur une enquête de l'ONU.

 

 

 


 

Syrie: Pierre Piccinin est en bonne santé, "malgré les tortures subies" 

Enlevé en Syrie en avril dernier, il a été libéré dimanche soir avec l'Italien Domenico Quirico, journaliste au quotidien La Stampa

 

Pierre Piccinin : Ce n’est pas le gouvernement qui a utilisé le gaz sarin

  

L'enseignant de 40 ans était en bonne santé physique et psychologique, "malgré les tortures subies", a-t-il déclaré sur les ondes de Bel RTL et au journal Le Soir.
Les deux détenus, qui étaient entrés en Syrie via le Liban le 6 avril, ont été arrêtés deux jours plus tard par l'Armée syrienne libre à Qussayr, où ils sont restés deux mois.

 "Les cinq derniers jours ont été terribles.

 Nous étions enfermés dans une cave sordide aux murs couverts de cafards. Alors que les bombes tombaient à proximité, nous avons failli être ensevelis.
" Ils ont ensuite été régulièrement déplacés et détenus par différents groupes, "très violents, très anti-Occidentaux et des islamistes anti-chrétiens".

 "Cela a été une odyssée terrifiante", résume M. Piccinin qui évoque des "violences physiques très dures, des humiliations, des brimades et de fausses exécutions".

  

  

Voir article + vidéo : La Libre.be

 

 

 

Témoignage de Jonathan Alpeyrie, photojournaliste retenu en otage en Syrie pendant 81 jours 

 

 

 

 

12 ex des services US à Obama : « Ce n’est pas Bachar ! »

 

Comme Bush et Powell avaient menti sur les « armes de destruction massive » de l'Irak, de même Obama, Kerry et la CIA mentent sur l'attaque chimique du 21 août à Damas.

Qui le dit ? Damas ? Le mouvement anti-guerre ?

Non, 12 « ex » des services secrets US, renseignés par leurs collègues encore en fonction. Ils viennent de l'écrire à Obama, en présumant qu'il avait été trompé (ce qui reste à prouver).
Ce document confidentiel a été révélé par un site US et nous sur le site 
Investig'Action.

  

En dépit de la supposée « grande confiance » de l’administration Obama à propos de la culpabilité du gouvernement syrien dans l’attaque chimique du 21 août, près de Damas, une dizaine d’anciens militaires américains et d’officiers des renseignements rapportent au Président Obama des informations reçues contredisant la version officielle.

 

Voir article complet sur : Investig'Action.

 

  

 

Dans le cas ou demain nos dirigeants viendraient à changer d’avis !

 

 

Syrie : des "boucliers humains" pour protéger les défenses du régime

  

La Syrie se prépare au pire après les annonces par les présidents français et américains d'une intervention militaire dans le pays. Et des militants pro-régime ont fait le choix de jouer les boucliers humains pour protéger les batteries de missiles de défense de Damas, installées sur le mont Qassioun. A l'origine de ce mouvement, la journaliste d'une chaîne pro-gouvernementale Ugarit Dandash. Des stars syriennes, comme Hebanour, apportent leur soutien à ces militants prêts à risquer leur vie. 

 

Les commentaires sont fermés.