Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2011

CAS DE POLIOMYELITE DERIVES DU VACCIN

Voilà une info qui risque de ne pas faire la Une de nos journaux.

 

 

http://www.republicoftogo.com/var/ezflow_site/storage/images/toutes-les-rubriques/sante/polio-debut-de-la-campagne-de-vaccination/74852-1-fre-FR/Polio-debut-de-la-campagne-de-vaccination_article_top.jpg

Image provenant de : http://www.republicoftogo.com/var/ezflow_site/storage/images/toutes-les-rubriques/sante/polio-debut-de-la-campagne-de-vaccination/74852-1-fre-FR/Polio-debut-de-la-campagne-de-vaccination_article_top.jpg

 

 

Définitions :  

PVDV =  poliovirus dérivé d’une souche vaccinale

VPO = vaccin antipoliomyélitique oral

 

♦ Nigeria : Une épidémie de polio liée à des vaccins. 

LE NORD du Nigeria a été frappé par l'une des plus grosses épidémies de poliomyélite, due à la vaccination, que l'on ait connue.

 Détectée en 2006, l'épidémie due au poliovirus de type 2 dérivés du vaccin (PVDV) a été immédiatement signalée à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et aux autorités sanitaires du Nigeria. Mais elle n'est rendue publique que maintenant dans deux périodiques, le Morbidity and Mortality Weekly Report américain et le Weekly Epidemiological Record de l'OMS, ce qui sème en partie la consternation parmi les spécialistes.
Les circuits officiels ont déclaré que la nouvelle, mal interprétée, risquait de perturber les efforts de vaccination antipolio au Nigeria.

 69 cas de paralysie confirmés 

Plusieurs experts de la polio ont indiqué à la revue Science qu'ils n'étaient pas d'accord pour garder les choses sous silence. « Cela me dérange que l'information n'ait pas été donnée, » déclare Donald A. Henderson, du Centre pour la biosécurité de l'Université de Pittsburgh. Les détails de l'apparition de toute épidémie sont essentiels, selon lui, pour évaluer les risques que présentent les souches dérivées du vaccin.

Jusqu'à présent, il n'y a eu que 69 cas de paralysie confirmés dus au PVDV et d'autres sont suspectés dans neuf États du nord du Nigeria, précise Kew. Ce nombre va certainement augmenter.

  

Source complète : Le Figaro

  

 

♦ Madagascar : Cas De Poliomyélite Dérives Du Vaccin Polio Oral  

Cinq cas de paralysie flasque aiguë associés à des souches de poliovirus dérivées du vaccin polio oral (VPO) ont été répertoriés dans le sud de Madagascar d'octobre 2001 à avril 2002.
L'étude de ces souches à l'échelon moléculaire, réalisée par des chercheurs de l'Institut Pasteur à Paris et de celui de Madagascar, vient d'être publiée dans Emerging Infectious Diseases : elle montre que les souches virales en cause sont des souches recombinantes entre souches vaccinales et souches d'entérovirus non identifiés.

  Source : InformationHospitaliere.com

 

Toujours à Madagascar

 

En mai 2011, l'Institut Pasteur a découvert trois cas sur huit enfants testés de la présence du poliovirus. Il ne s'agit pas du virus sauvage responsable de la poliomyélite, mais d'un virus dérivé du vaccin contre la polio que l'on a administré oralement.
Les recherches sur les souches effectuées par les Instituts Pasteur français et malgache en 2003 ont montré qu'il s'agit « de souches recombinantes entre souches vaccinales et souches d'entérovirus non identifiés ». (Source : Recombinant Vaccine Derived Poliovirus in Madagascar - Emerging Infectious Diseases – juillet 2003). Ces nouvelles souches pourraient conduire à l'émergence de nouveaux virus pathogènes qui rendraient plus complexe la lutte contre la poliomyélite.

  

Source : La Tribune de Diego

 

  Alors qu'aucun cas de poliomyélite due au poliovirus sauvage n'a été détecté à Madagascar depuis 1997, ces cas associés à des poliovirus dérivés du vaccin polio oral (VPO) rendent, selon les chercheurs, l'éradication de la poliomyélite plus complexe et remettent en question l'arrêt prévu de la vaccination avec le VPO, ultime étape des campagnes de vaccination visant à faire disparaître poliomyélite et poliovirus.

  

 

♦ Philippines : Entre mars et juillet 2001, trois cas de Paralysie Atonique Aiguë (PAA) associée avec les vaccins anti-polio en usage ont été rapportés, selon le C.D.C (Centre de Contrôle des  Maladies) des USA.  Deux des trois patients, de 8 ans et 3 ans, ont reçus trois doses de vaccin oral de la poliomyélite (V.O.P).  Le troisième enfant, de 14 mois, a reçu deux doses de VOP, ont rapporté les chercheurs dans le n°12 du rapport hebdomadaire de morbidité et de mortalité du CDC.

  

Source : http://www.chirosystem.com/FPDF/vaccinpolio.pdf

 

 

Mais encore

 

♦ En 2002,  Iles Caraïbes (Clarke, Nature, 2001, 409 278; Greensfelder. Science, 2000, 290 1867)

 

Surprenant et inquiétant est de savoir que le virus à l'origine de cette épidémie est un virus d'origine vaccinale (12 cas confirmés, 36 cas en court d'étude) portant non seulement de nombreuses mutations mais de surcroît des séquences inconnues issues de poliovirus ou d'autres entérovirus et acquises par recombinaison génétique

 

  

♦ Egypte (WHO Geneva, Week. Epid. Records, 2001, 76 25.)

  

Cas similaires de poliomyélite due à la circulation de virus d'origine vaccinale (32 cas répertoriés)

  

Source : Pasteur International

  

  

Mais Rassurez vous, l'épidémie n’aurait  touché que des personnes qui n’étaient pas  complètement vaccinés contre la poliomyélite. 

 

Commentaires

j'ai constate deux cas de paralysie flasque immediatement apresvaccination au DTcoq et polio buvable des rappels l'un à cinq mois et l'autre à 18 mois dans deux regions d'algerie en l'espace d'un mois

Écrit par : hassina | 23/03/2012

Les commentaires sont fermés.