Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2011

Ficher dès la maternelle !

 

 http://a2.idata.over-blog.com/300x286/1/92/89/89/im3.jpg 

Image provenant : http://a2.idata.over-blog.com/300x286/1/92/89/89/im3.jpg

 

 Le saviez vous dès l’entré à l’école maternelle nos têtes blondes sont fiché pour 35 ans au moins.

 

Base élève… pourquoi ? Pour qui ? Quel risque ?

 

          2002

décision de réaliser la "Base élèves"  premier degré

De la maternelle au CM2

Objectifs

  • une aide à la gestion des élèves : inscription, admission, radiation, classes et groupes, édition des fiches individuelles de renseignements,…
  • un suivi du parcours et de la scolarité des élèves : passage dans la classe supérieure, changement d’école, dossier d’entrée en sixième …
  • le traitement automatisé et fiable des statistiques : suivi des effectifs

Quel sont les Informations enregistrées dans la base élèves ?

  • l'identification et les coordonnées de l’élève et de ses responsables légaux
  • les informations sur la scolarité : classe, niveau, date d’inscription, d’admission ou de radiation
  • les activités périscolaires : transport, garderie, cantine et études surveillées dans le seul but de leur gestion

La « Base élèves » ne comporte plus aucune information sur la nationalité, la date d'arrivée en France de l'élève ainsi que la langue parlée à la maison.

Les données ne sont pas conservées au-delà de l'année de fin de scolarité de l’élève dans le premier degré. Hum…. vraiment ! N’est-ce pas en  contradiction avec l’accès aux maires ? (voir ci-dessous)

Qui à accès aux informations ?

Les directeurs d’école

Les inspecteurs de circonscription du premier degré et les inspecteurs d’académie à celles de leur département.

Les maires qui le souhaitent ont accès aux données suivantes des écoles de leur commune :

  • l’identité de l’élève et de ses responsables légaux car les maires sont chargés de la gestion des inscriptions scolaires et du contrôle de l’obligation scolaire jusqu’à 16 ans
  • les informations liées à la scolarité et aux activités périscolaires (garderie, etc.) car ils sont responsables de leur organisation

 

Qui n’a pas accès aux informations ?

Les rectorats et le ministère n’ont pas d'accès à la "Base élèves premier degré".

Les parents sont informés de l'existence de la "Base élèves premier degré" par note d'information ou affichage dans l'école et lorsqu'ils remplissent la fiche de renseignements. Celle-ci porte mention de leurs droits au titre de la loi de 1978 modifiée en 2004 "Informatique et libertés".

Les parents peuvent demander au directeur d’école de vérifier les informations les concernant, eux et leurs enfants.

 Source : education.gouv.fr

 

 Si l’on se réfère à  ce que l’on peut lire sur le site Education.gouv. Rien ne permet de se dire qu’ils puissent y avoir un danger quelconque.

  

 

Oui, mais…

 

L’Arbre qui cache la forêt

 http://mapage.noos.fr/alalsace/baseeleves.jpg

 Image provenant : http://mapage.noos.fr/alalsace/baseeleves.jpg

 

 

2011 

 Livret personnel de compétences

 Dès la Primaire

 

Le livret de compétences ou super CV numérique

 

Le livret de compétences électronique, dans lequel sont enregistrées toutes les compétences validées par l’élève qui permettent de définir leurs difficultés, leur comportement, certaines qualités ou défauts, la maîtrise de la langue française, etc.…

 

Mais aussi

 

« Les connaissances, capacités et attitudes acquises dans le cadre associatif ou privé, notamment familial, ainsi que les réalisations, participations et engagements que le jeune aura pu y conduire » sa vie sociale, par exemple musicales ou sportives, quelle association il fréquente, sa vie familiale, si il s’occupe d’un grand parent malade, s’il aide son petit frère à faire ses devoirs, ses voyages, la « langue native ».

 

Quel risque avec les informations rapportées ?

 

Le livret de compétences figera les élèves dans leur passé, mais il pourra être utilisé pour les projeter de manière prédictive dans leur futur. Ainsi, de la même manière que certaines offres d’emplois ne sont plus maintenant proposées aux chômeurs qui n’ont pas les compétences requises, certaines filières pourront être automatiquement fermées aux élèves qui n’auront pas validé au bon moment les compétences évaluées au cours de leur scolarité.

  

 

Passeport orientation et formation

  

 Toute personne entrant dans le monde professionnel va dorénavant être dotée d’un « Passeport orientation et formation »,  qui intégrera tout ou en partie le livret de compétence. 

 

   

Base Nationale des Identifiants Elèves

  

En alimentant le fichier Base Elèves, présenté comme un simple outil de gestion, il engendre automatiquement l’immatriculation de chaque enfant dans la Base Nationale des Identifiants Elèves (BNIE), en lui attribuant un Identifiant National Elève (INE).

 À terme, ce numéro unique suivra l’enfant pendant toute sa vie scolaire et étudiante, puis tout au long de sa vie professionnelle (loi relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie) ; il est la clé rendant possibles toutes les interconnexions avec les fichiers parallèles créés l’un après l’autre dans l’ombre de Base Elèves.

 

 

 

Base élèves inviolable ?

 

 La société RSA SecureID a annoncé le 17 mars 2011 avoir subi une cyber-attaque sophistiquée qui a permis aux attaquants d’extraire certaines informations relatives au système SecurID.

 

Le président exécutif de RSA écrit dans une lettre ouverte adressée à ses clients : « nous pensons que l’information piratée ne permet pas de mener avec succès une attaque directe contre l’un de nos clients RSA SecurID, mais l’information dérobée pourrait être utilisée pour réduire l’efficacité de l’authentification ».

 

Parmi ces clients se trouve le ministère de l’Education nationale notamment pour Base élèves et Sconet.

 

  

Qui sont les donneur’ ordres de ce fichage ?

  

A cette question, il semblerait logique que la réponse soit : Notre gouvernement actuel.
 Et bien détrompez vous !

  

 

E.R.T :

 Table ronde des Industriels européens

 

 

Groupe de lobbying créé en 1983 par Étienne Davignon   Cet ancien membre et président du groupe de Bilderberg   ,   Membre de la Commission Trilatérale             s'est donné pour objectif de « stimuler la compétitivité mondiale de l'industrie européenne. 

Ce cartel regroupe 47 des plus importants dirigeants industriels européens. Parmi eux, Jérôme Monod (Suez, la Lyonnaise des Eaux), Louis Schweizer (Renaud), Alain Joly (L’Air Liquide), Jean-René Fourtou (Rhône Poulenc), Jan-Louis Beffa (St Gobin), Carlo de Benedetti (Cofide, Cir), etc.

 

Le Président de la commission Enseignement de l’E.R.T. est François Cornélis (Pétrofina).

 

Aux Etats-Unis et au Japon, des groupes analogues se mettent en place en même temps et avec les mêmes buts. Précisons que l’E.R.T. ne s’occupe pas seulement de l’enseignement, mais qu’elle comprend des commissions dans les divers secteurs économiques.

 

 

1989 

 L’E.R.T.

Publie un rapport intitulé

 “ Education et compétence en Europe ”.

 

 http://article11.info/spip/local/cache-vignettes/L280xH461/1049550-gf-2-970a7.jpg

 

Image provenant : http://article11.info/spip/local/cache-vignettes/L280xH461/1049550-gf-2-970a7.jpg

 

 

 Le développement technique et industriel des entreprises européennes exige clairement une rénovation accélérée des systèmes d’enseignement et de leurs programmes…

L’éducation et la formation sont considérées comme des investissements stratégiques vitaux pour la réussite future de l’entreprise

 L’industrie n’a qu’une très faible influence sur les programmes enseignés… Les enseignants n’ont qu’une compréhension insuffisante de l’environnement économique, des affaires et de la notion de profit… (Ils) ne comprennent pas les besoins de l’industrie. 

 Industrie et établissements d’enseignement (devraient pouvoir) travailler ensemble au développement de programmes d’enseignement sur mesure spécialement faits pour les adultes qui poursuivent leurs études sans quitter leur emploi… ”

 

Le rapport préconise le développement “ d’apprentissage à distance, d’enseignement à distance ” et de didacticiels.

 

 Source : association R.E.V.E.I.L

 

  

1998

Journal

« Monde diplomatique »

 

 

 

L’école, grand marché du XXIe siècle

 

MILLE milliards de dollars, tel est, selon l’OCDE, le montant des dépenses annuelles de ses Etats membres en faveur de l’enseignement.

Un tel « marché » est activement convoité. Quatre millions d’enseignants, 80 millions d’élèves et étudiants, 320 000 établissements scolaires (dont 5 000 universités et écoles supérieures de l’Union européenne) sont à présent dans la ligne de mire des marchands. Mais il faudra beaucoup d’efforts pour faire appliquer ces textes et rapports, qui demanderaient un démantèlement de l’essentiel du service public de l’enseignement.

 

 

 

1999 

 

Le Cartable de Big Brother 

 

Dans le film « Le cartable de Big Brother », Francis Gillery amorçait son enquête sur la vaste entreprise de démolition du système public d’éducation et de la culture (via la complicité active des médias).
Comment, petit à petit, en influençant les gouvernements, les Etats et l’opinion, et en s’immisçant dans les moindres rouages de la vie sociale et intellectuelle, on en arrive à uniformiser le savoir, à appauvrir l’enseignement et à tuer dans l’œuf l’esprit critique ; comment on en arrive à confisquer le débat public en camouflant par exemple les négociations en cours à l’OMC visant à libéraliser les services publics et les institutions.

 

 

Le Cartable de Big Brother : durée 53 minutes

 

 

Comprenez bien !

 

Quelque  soit le pays ou nous vivons, les hommes que nous élisons « démocratiquement » ne œuvrent pas pour le bien du peuple mais agissent pour le bien des industriels.

Dans ce cas précis, ils ont vendu nos enfants et nos écoles publiques « gratuite ».

 

N’ayez aucun doute, ceux sont les même qui ont crée la crise que nous vivons « Pour une poignée de dollars »

   

Fichage des élèves : le ministère mate les derniers résistants

 

Trois ans après la création de Base élèves, Des enseignants du primaire refusent toujours de remplir le fichier numérique.

  

  1. Des sanctions plus sévères
    Blâme, retenue sur salaire, mutation et serrure changée...

 

  1. Une pression différente selon les académies
    Là où l'opposition est forte...

  

  1. La mobilisation des parents, déterminante
    Deux mille courriers, six plaintes en mai

 

 

Source : Rue89

 

  

Ensemble donnons un coup pied dans ce panier de crabe

 

Relayez cette note !

 Informez !

 

 

Collectif national de résistance à Base élèves

 

 BASE ELEVES : lorsque la consigne est liberticide, se révolter est un devoir !

 

Appel à la résistance contre le fichage de l’enfance

 

  

Autre source :

 SNUipp-FSU

 

 

 

Les commentaires sont fermés.