Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

surveillance

  • Projet de la loi de programmation militaire: Surveillance d'Internet

    Vous avez certainement entendu parler ces derniers jours de l’inquiétude autour du projet de la loi de programmation militaire, examinée le mardi 26 novembre à l’Assemblée nationale, sur la Surveillance d'Internet.

     

    Pour rappel :

     

    La France pourra bientôt traquer sans limite ses "ennemis d’Etat"

     

     http://blog.foxassurances.com/public/chien_dangereux_killer.jpg

     

    Image : http://blog.foxassurances.com/public/chien_dangereux_killer.jpg

     

     

    Le gouvernement s’apprête à faire voter un projet de loi de programmation militaire 2014-2019 dont certaines dispositions étendent les possibilités de surveiller en dehors de toute action judiciaire les données numériques de dizaines de milliers de citoyens considérés comme de potentiels «ennemis d’État» et de savoir qui ils appellent et qui les joint, de les localiser en temps réel à travers leurs téléphones, leurs ordinateurs.

     

     

    Parmi les nombreuses dispositions du texte, l’article 13 autorisera explicitement "le recueil, auprès des opérateurs de communications électroniques et (des hébergeurs et éditeurs), des informations ou documents traités ou conservés par leurs réseaux ou services de communications électroniques, y compris les données techniques relatives" :

     

    •     "À l’identification des numéros d’abonnement ou de connexion à des services de communications électroniques" (numéro de téléphone, adresse IP …) ;
    •     "Au recensement de l’ensemble des numéros d’abonnement ou de connexion d’une personne désignée" (historique des adresses IP utilisées par un abonné, différentes lignes téléphoniques d’un même abonné…) ;
    •     "À la localisation des équipements terminaux utilisés" (géolocalisation des Smartphones) ;
    •     "Aux communications d’un abonné portant sur la liste des numéros appelés et appelant, la durée et la date des communications" (les fameuses fadettes des opérateurs télécoms)

     

     

    Source : Le Journal du Siècle

     

     

    Mais ce projet de loi de programmation militaire va beaucoup plus loin.

     

    Tout comme le  Patriot Act  (U.S.A)  qui autorise le FBI à pénétrer dans un domicile ou un bureau en l’absence de l’occupant. Autorisant ainsi  les agents fédéraux à prendre des photos, à examiner le disque dur d’un ordinateur et à y insérer un dispositif digital d’espionnage.

     

     

    Voici ce qui est dit :

     

    Programmation militaire : de l'internet des objets, à la surveillance des objets

     

     

    Dans le cadre du projet de loi de programmation militaire, le président de la Commission des lois, le socialiste Jean-Jacques Urvoas, voudrait que l’administration puisse être autorisée à géolocaliser à distance les objets connectés, qu’ils soient voiture ou frigo 2.0.

     

     

    Géolocaliser un objet connecté, automobile comprise

     

    Dans le cadre du projet de loi de programmation militaire, le président socialiste de la Commission des lois de l’Assemblée nationale veut que l’intérieur, la défense ou Bercy soient autorisés à mettre en œuvre « tout dispositif technique ayant pour objet la localisation en temps réel, sur l’ensemble du territoire national, d’un véhicule ou de tout autre objet, sans le consentement de son propriétaire ou de son possesseur ».

    En clair, il s’agira de surveiller l’internet des objets dès lors qu’une des cinq finalités sera vérifiée (sécurité nationale, prévention du terrorisme, criminalité, etc.).

     

    Mise en oeuvre en toute discrétion

     

    Comment mettre en œuvre ces espions connectés ?

    Simple, ces administrations pourront être autorisées encore à introduire des mouchards « dans un véhicule ou un lieu privé, à l’insu ou sans le consentement du propriétaire ou du possesseur du véhicule ou de l’occupant des lieux ou de toute personne titulaire d’un droit sur ceux-ci ».

     

    Ces systèmes seront cette fois mis en place sur autorisation de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité

     

    Si la CNCIS refuse cette autorisation ?

     

    Simple : le Premier ministre pourra passer outre en prétextant « des raisons d’urgence et d’intérêt national majeur »

     

    Source : PCInpact

     

     

     

    Oh, je sais bien ce que vous vous dites :

     

    -        « Je ne suis pas un criminel, alors je ne suis pas concerné. »

    -        « Avec tout ce que l’on voit aux journaux télévisés, cela rassure. »….

     

     

    Ok, Vous n’êtes pas un criminel. Mais il suffit  de voir les dérives du patriot Act   pour constater que demain nous serons tous des potentiels criminels.

    • Changer plusieurs fois ses habitudes sera considéré comme suspect.  
    • Si un email, un commentaire, une note sur un site internet, un sms ou  une communication  téléphonique  contiennent un terme considéré comme « un mot clé. »,
    • Autre cas, imaginons que votre conjoint jaloux vous soupçone de le tromper et que je justement un de vos amis en commun travail sur la pose d'un de ces mouchards

     là, aussi vous serez suspect.
    Vu la nature humaine, n'importe qui peut devenir un "suspect".

     

    Il suffit d’observer  sur le site de Google , le nombre de Demandes de  renseignements sur les utilisateurs du gouvernement Français  qui est en progression constante.

     

     

    Parlons de l’augmentation des faits divers qui nous terrorisent.

    Régulièrement j’entends autour de moi :

    -        « moi le soir je sors plus, j’ai trop peur »

    -        «  je ne vais plus au distributeur automatique le soir, on ne sait jamais. »

    -        « les musulmans sont dangereux »…

     

    Je pourrais en mettre des tas comme cela.
    Sérieusement parce que chaque jour un nouveau fait divers nous ait relaté, vous croyez que la violence à augmenter ces dernières années ?

     

    Alors voici pourquoi nous avons l’impression que le monde est devenu dangereux ?

     

    En juin dernier, l’Institut national de l’audiovisuel (INA) révélait dans son « baromètre thématique des JT » qu’entre 2003 et 2013, le nombre de sujets consacrés chaque année aux faits divers dans les journaux télévisés des grandes chaînes généralistes avait connu une augmentation de 73 %.

     

    Concurrence et diversion

     

    Ce quasi doublement depuis dix ans du nombre de faits divers traités dans les JT est un révélateur de la féroce concurrence que se livrent les chaînes pour l’audimat.

     

    « Les médias populaires d’aujourd’hui sont des médias commerciaux qui parviennent à toucher les ressorts de la sensibilité et de lecture populaire du monde mais qui n’ont pas d’autres logiques que celles du profit et de la rentabilité. »

    La baisse des recettes publicitaires avec la crise économique, la multiplication des chaînes d’information en continu et des canaux d’information sur internet qui rendent les JT moins incontournables, la floraison des chaînes gratuites sur la TNT qui, tout en morcelant l’audience, en captent une part de moins en moins négligeable.

     

    Alors que les questions internationales ou l’économie, notamment, feraient fuir les téléspectateurs vers des chaînes et des sujets réputés moins rébarbatifs, les faits divers auraient la vertu de retenir leur attention…

     

    Extrait du site : Acrimed

     

     

     

    Mouvement européen

     

    Patrick Pailloux, directeur général de l’ANSSI rappelle qu’en février 2013, un projet de directive a été dévoilé à Bruxelles. Ce texte comprend justement des dispositions relatives aux opérateurs d'infrastructures critiques, lesquels devront suivre des règles de sécurité précises tout en étant obligés de signaler aux autorités les incidents de sécurité significatifs touchant à leurs services essentiels. Des dispositions similaires sont prévues en France par la loi de programmation militaire.

     

     

    Ce qui nous renvoie au marché transatlantique rentrant en vigueur en 2015.

    Depuis le 08/07/2013, L’Union européenne et les Etats-Unis ont entamé des négociations en vue de conclure un accord commercial bilatéral, le Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement (PTCI/TAFTA). C’est l’aboutissement de plusieurs années de lobbying des groupes industriels et financiers, européens et états-uniens.

     

    Comme d’autres accords bilatéraux signés récemment ou en cours de négociations –notamment l’accord UE-Canada–le PTCI ne se contentera pas d’abolir les barrières douanières ; il s’étendra aussi aux “barrières non-tarifaires”. En effet, toute réglementation,même décidée démocratiquement, peut être considérée comme un obstacle au commerce.

     

    Le PTCI va donc viser le démantèlement, ou l’affaiblissement, de toutes les normes qui limitent les profits des entreprises européennes ou états-uniennes, en fonction de leurs intérêts respectifs.

     

    Dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, le PTCI pourrait reprendre les éléments présents dans le projet “ACTA” (Anti-counterfeiting Trade Agreement ou Accord commercial anti-contrefaçon), qui prévoyait de fortement renforcer les droits de propriété intellectuelle et qu’une large mobilisation avait conduit à l’échec en juillet 2012. Au nom de la lutte contre le “piratage” il pourrait en effet permettre une surveillance généralisée du réseau et réduire la liberté d’expression sur internet.

     

     

    Je vous invite vivement à lire : Guide de navigation pour affronter le grand marché transatlantique

     

     

    A voir également : Données privées: vers une dérive à l’américaine dans le projet de programmation militaire

  • Vous allez payer pour être espionné !

    • Quoi de plus naturel que de financer notre liberté surveillé !

    Il parait que  le monde est devenue tellement dangereux qu’il faut tout faire pour notre sécurité. N’ayez crainte des entreprises nous protègent !

     

    Pour commencer les sauveurs du monde veillent sur notre sécurité, dois-je vous les présenter ?

     

    • La CIA espionne toutes vos données persos... et l’Europe s’en fiche

     

    Le gouvernement américain s’est octroyé depuis quelques années le droit d’espionner la vie privée des citoyens étrangers, dont les Européens, en mettant à contribution ses grandes compagnies, Facebook, Google ou Microsoft. Et les autorités européennes ferment les yeux.

    Source complète sur : Rue 89

     

     

    Et pour mener à bien la tache des USA, notre américain français Sarkozy a créé ’une plateforme nationale aux interceptions judiciaires…

     

    • Dès septembre, téléphone et internet entre les grandes oreilles de Thales

     

     Cliquez sur l'image pour agrandir

    http://static.pcinpact.com/images/bd/news/131894.jpeg

      

    Image provenant : http://static.pcinpact.com/images/bd/news/131894.jpeg

      

    La France va mettre sur écoute, tous les réseaux de communication au sein de la plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ).

     

    En plus de constituer une dépense, ce système de centralisation se révèle déjà peu fiable.

     

    Big Brother arrive en France

     

    Avec la PNIJ, vos conversations téléphoniques, SMS, MMS, Internet et autres, seront mis sur écoute, si la justice le demande.

     

    Dès 2010, la PNIJ (ou le Big Brother français) a été souhaitée par Nicolas Sarkozy, afin de gérer l’explosion du nombre d’interceptions qui plombe le budget de la justice.

     

    En effet, le budget consacré aux réquisitions judiciaires et écoutes autorisées par les juges a presque doublé en 5 ans, passant de 55 à 106 millions € en 2011, selon l’Express.fr

     

    Source complète sur : Radins.com  ou sur : PC INpact

     

     

    • Google dépose un brevet pour aider votre patron à vous espionner

     

    Google a déposé le 2 mai dernier un brevet sur un système dont le but est d’identifier des phrases «problématiques» contenues dans vos documents électroniques. Celles-ci, qui vous mettraient en infraction avec la loi, le règlement intérieur de votre entreprise ou encore votre contrat de travail, seront envoyées à une tierce personne.

      

    Source complète sur : Newsring.fr ou sur : Radins.com

     

     

    • L’avenir selon Google : si vous n’êtes pas connecté, vous êtes suspect

     

    Dans un livre, deux pontes de Google promettent une apocalypse dont seuls les géants de la technologie pourront nous sauver.

     

    Les deux auteurs annoncent la fin de la vie privée et de l’anonymat à l’ère numérique, avec l’apparition de « la première génération d’êtres humains à avoir un dossier indélébile ».

     

    Tous les débats qui ont déjà lieu à propos de Facebook et de la protection des données seront dépassés : il faudra assumer des « profils officiels » vérifiés pour avoir un accès complet. Accepter que toute son histoire soit stockée dans un « cloud » et donc susceptible d’être vu par tous ceux qui disposeront du savoir-faire suffisant.

     

    Les « gens cachés »

     

    Pire, le refus de se plier à cette ère du tout-connecté sera suspect aux yeux des autorités, tous régimes confondus :

     

        « Un gouvernement pourra suspecter que les personnes qui choisiront de rester totalement à l’extérieur ont quelque chose à cacher et sont donc plus susceptibles de violer la loi. Les gouvernements, par précaution antiterroriste, pourront faire un fichier des “gens cachés”. [...]

     

        Vous pourrez même être soumis à des nouvelles règles strictes incluant des contrôles plus rigoureux dans les aéroports et même des restrictions de voyage. »

      

    Source complète sur : Rue 89 

     

  • La transformation du monde par la Nanotechnologies

    Connaissez-vous la série de reportage diffusé sur ARTE : Nanotechnologies : la révolution invisible

     

    Synopsis: 

    Les nanotechnologies ont ouvert un nouveau chapitre dans l'histoire des technologies : celui d'une miniaturisation qui confine à l'invisible. Une nouvelle vague de produits est sur le point de sortir des laboratoires de recherche. Pour certains, ces évolutions technologiques devraient simplifier notre quotidien et rendre le monde plus sûr, plus efficace et plus confortable. Mais la vitesse à laquelle ces dispositifs s'insèrent dans nos sociétés et les modèlent suscite des inquiétudes. En changeant la dimension de notre intervention sur la matière, les nanotechnologies pourraient faire évoluer en profondeur notre rapport au monde. De quelle manière ? Dans quelle direction ? Confort et liberté, sécurité et vie privée sont plus que jamais au cœur des questionnements qui accompagnent l'essor des nanotechnologies dans les domaines de l'électronique et de la production de nouveaux matériaux.

      

     

    Comme à chaque fois que l’on nous présente ces nouvelles technologies, on s’attache particulièrement à nous démontrer  les points positifs  en ne s’attardant pas sur les autres. Bien des  choses qui régies notre monde fonctionne par deux. ; Comme le bien et le mal, la matière et l’antimatière, l’homme et la femme etc.

     

    Je vous invite à découvrir un des ces épisodes de cette série au demeurant intéressante d’une durée de 54mn. Pour les plus pressés avancez le curseur  à  24.42 mn puis à la 49.38 mn pour visionner une projection possible  d’un futur en  2040

     

    Nanotechnologies : la révolution invisible (3/3)

     

     

     

    Cette vision futuriste vous plait elle ? Cela ne vous gène pas  que votre vie soit géré par des ordinateurs ? On apprend de nos erreurs mais si des machines sont là pour vous rappeler ce que vous devez faire et ne pas faire, vers quel genre de civilisation allons-nous ?

     

     

    Dans la série citée ci-dessus,  la projection du futur se situe aux alentours de 2040 mais je pense que certaines de ces technologies seront là beaucoup plutôt.   Il suffit de voir la pub de l’ i Phone 4S pour s’en rendre compte : Plus besoin de réfléchir, d’observer le ciel pour savoir si je dois prendre un parapluie mon téléphone me le dit etc.

     

     

     

    Toujours présenté de façon ludique, rigolote, avec des intérêts médicaux etc. ces technologies nous sont vendues comme étant anodines mais le sont elles ?

     

     

    Prenons quelques exemples :

     

    La puce RFID : méthode pour mémoriser et récupérer des données à distance en utilisant des marqueurs appelés « radio-étiquettes » (« RFID tag » ou «  RFID transponder » en anglais)

     

    Suite à la vache folle, on nous l’a exposé comme étant un moyen fiable de traçabilité de nos animaux.

     

    Puis on nous l’a  présenté comme une façon d’être branché, moderne, en  flattant notre égo en nous laissant croire qu’en nous faisant implanter une puce RFID en guise de porte-monnaie électronique nous étions un  client VIP.

     

    Ensuite on nous l’a vendu comme étant un moyen sûr de surveillance Les bracelets électronique pour bébé, une solution anti-rapt  utilisés dans certaines maternités ou à la crèche. Ou bien comme étant une alternative à l'incarcération.

     

     

    Toujours en nous vantant les bienfaits de cette technologie, elle apparaît dans le domaine médical : Une puce commandée à distance pour délivrer un médicament sous la peau à des instants précis vient d’être testée avec succès sur des femmes souffrant d'ostéoporose.

     

     

    Aujourd’hui échapper à ces puces est pratiquement impossible, elles sont partout :

    Passeport biométrique, carte d’identité biométrique, demain permis de conduire biométrique, téléphone portable, ecall , vêtement, aliment etc.

     

     

     

    Autre invention présenté comme jouet.

     

    Drone piloté par i Phone 

     

     

    De plus en plus dans l’avancé des technologies :

     

    Aujourd’hui IBM travaille sur une puce capable d’apprendre à partir des informations qu’elle collecte, de les analyser et d’en tirer des conclusions. Les ingénieurs de la société américaine affublent d’ailleurs les circuits de leur bébé des appellations de neurones et synapses. Ils ont établi des connections entre ces composantes qui peuvent, à l’instar du cerveau humain, évoluer ou changer en fonction de la nature ou de l’importance des informations traitées.

     

     

    En allant sur leur site, ils nous présentent une animation « Une planète plus intelligente ». Et nous voilà partir dans le meilleur des mondes ou tout est magnifique.

     

     

    Partant du principe que tout aille par paire, quel serait l’envers du décor de ces technologies et pouvons nous avoir confiance en ceux qui nous les proposent.

      

    Revenons sur la puce RFID, régulièrement des scandales impliquant de nombreux laboratoire font la Une des journaux ! Alors peut-on leurs faires confiance ?   

     

    Quelques exemples :

     

    Afrique du Sud : « vaccin » anti-grossesse pour des fillettes de 10 ans.

     

    Les jeunes élèves d'une école primaire de Port Elizabeth, âgées de 10 à 13 ans, ont toutes reçu la semaine dernière par injection un contraceptif de longue durée, alors que les parents n'avaient pas donné leur consentement et n'avaient même pas été mis au courant.

     

    Suite de l’article : Le blog de Jeanne Smits

     

     

    Essais cliniques des Etats Unis au Guatemala : Une conduite indigne. 

    Les expériences dans les années 1940 ont vu des centaines de prisonniers et des soldats guatémaltèques délibérément infectés pour tester les effets de la pénicilline.

      

    Suite : The Guardian

     

     

    Des médicaments testés en maison de retraite  (Imaginé les hôpitaux psychiatriques)

     

     

    A travers ces 3 exemples (alors que ces scandales continues encore en 2012), avez-vous vraiment envie d’avoir une puce sous la peau pour vous délivrer un médicament?

      

    Autre  exemple de cette puce en matière de sécurité, on nous parle constamment de fraude, d’usurpation d’identité etc. alors que ces même personnes sont régulièrement cité dans des affaires de corruption, trafic d’influence etc. Là, l’imagination pour nous contrôler, nous surveiller est sans limites.

     

     

    Big Brother :

     

    Ces villes encore réfractaires à la vidéosurveillance. 

    La vidéo protection poursuit sa percée en France. Selon nos informations, pas moins de 570.000 caméras officiellement déclarées sont désormais installées sur les bâtiments publics, dans les transports en commun ainsi que dans les rues du pays.

      

    Suite : Le figaro.fr

     

     

     

     Interrogations sur un contrat d'Amesys en Libye 

    La FIDH a déposé une plainte contre cette filiale de Bull qui a vendu à la Libye du matériel d'écoute pour surveiller la population.

      

    Suite : le figaro.fr

     

     

    Se déplacer incognito avec Navigo : mission impossible 

    Le passe Navigo, qui va récupérer les 2 millions d'utilisateurs de la carte orange à compter du 1er février, est un «système de billettique» fonctionnant grâce à une puce de transmission radio sans contact, dit RFID. Problème : cette petite puce est bourrée d'informations personnelles potentiellement sensibles à partir du moment où elles sont automatiquement rattachées au nom de l'abonné.

      

    Suite : le figaro

     

     

    Contrôle des empreintes digitales et caméra volante (UK)

     

     

    Pour ironiser un peu, là, au moins c’est un domaine où la  fabrication est  française. La société française Morpho, n° 1 mondial de l’empreinte digital etc.

     

      

    Quand je vous dis que leurs imaginations est inépuisable,  voyez leurs dernier joujou.

     

    La Poussière intelligente : des espions invisibles à l'œil nu

    Jusqu’ici, ces poussières intelligentes n’existaient qu’à l’état de fantasme. Annoncé en novembre dernier, le très discret système de vidéosurveillance RFiD de Nox Defense est probablement le premier à concrétiser – et commercialiser – une telle menace.

    Ce périmètre invisible de défense technologique combine vidéosurveillance (de très haute résolution) et puces RFiD, afin de suivre à la trace les objets, individu. Ces poussières sont en fait des fibres optiques microporeuses invisibles à l’œil nu, mais qui luisent lorsqu’elles sont exposées au faisceau laser associé aux caméras de vidéosurveillance.

     

    Pour en savoir plus : suite de l’article : Futura-Sciences   autre article : La technologie RFID transformé en copeaux d'espionnage pour la surveillance clandestine. Sur Computerworld  

     

     

    Continuons avec l’envers du décor...

     

    Apres les Drones militaires, les Drones piloté par i Phone voilà les Drones pour nous surveiller

     

     http://previous.presstv.ir/photo/20120211/pirhayati20120211042039807.jpg

    Image provenant : http://previous.presstv.ir/photo/20120211/pirhayati20120211042039807.jpg

     

      

    Une nouvelle loi aux Etats-Unis pour autoriser 30 000 drones à voler dans le ciel états-unien. 

    Le congrès a passé une loi qui approuve le déploiement par le gouvernement de 30 000 drones espions dans l’espace aérien états-unien avant 2020

     

    Source : Press TV

     

      

     

    Surveillance électronique planétaire

     

    Domme, Sarlat (Dordogne) Site de surveillance électronique planétaire

     

     http://s4.e-monsite.com/2011/08/15/08/resize_550_550//1126712252.jpg

     Image provenant : http://s4.e-monsite.com/2011/08/15/08/resize_550_550//1126712252.jpg

      

    Ducan Campbell, Journaliste écossais, révèle le fonctionnement d'Echelon, système américain d'espionnage planétaire.

     

    Big Brother s'appelle Echelon. Sous couvert de lutte contre le terrorisme et la criminalité, plus de 200 installations contrôlées par les Américains interceptent toutes les communications électroniques internationales, téléphone, fax, e-mails publics ou privés, depuis l'espace jusqu'au fond des océans. Sollicité par le Parlement européen, Duncan Campbell, expert en matières d'espionnage, à remis un rapport explosif sur ces méthodes souvent attentatoires aux libertés individuelles

      

    Source complémentaire : ici   ou       

      

     

     

    Voyons l’envers du perspective de la « Une planète plus intelligente » en particulier la maison intelligente avec les nouveaux compteurs EDF

     

    La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) s'est émue du fait que le boîtier révèle de nombreuses informations sur le mode de vie du foyer. En effet, ces compteurs communicants, permettent de connaître, heure par heure, ce qui se passe dans chaque pièce d’une habitation.

     

    Ils transmettront chaque évolution de la consommation d'un abonné au distributeur d'énergie, toutes les dix à trente minutes, via un réseau dédié. Pour l'usager, le seul véritable avantage est que les relevés de consommation se feront à distance, au lieu de nécessiter un rendez-vous avec un technicien.

     

     

     

    Espionnage au quotidien documentaire de National Geographic

     

    N° : 1

     

     

     

    N° : 2

     


     

    N° : 3

     

    A l’heure où un grand nombre prend conscience du problème d’Acta  (voir : ACTA : le président du Parlement européen conteste le projet ), alors, que depuis 2008 beaucoup ont tenté de sensibilisé (voir : Libertés et vie privée : ACTA, la menace fantôme)  mais comme à chaque fois ils étaient pointés du doigt comme des « conspirationnistes» tant est si bien que  peu de gens ont perçu le danger de cette loi.

     

     

     

    L’envers du décor des nouvelles technologies...

     

     

    Je sais que pour beaucoup d’entre vous quand on parle de tous ces moyens de surveillances, vous vous dites :

    - si mon enfant se fait kidnappé tant mieux si on peut le retrouver facilement grâce aux puces

    - Si à la suite d’une catastrophe on peut retrouver des gens c’est formidable

    - je n’ai rien à me reprocher donc pas grave  si je suis espionné en permanence ect.

     

     

     

    Maintenant voyons cela autrement...

     

     

    Prenons l’exemple de la  deuxième guerre mondiale, la place des résistants a été fondamental, mais avec ces puces  de surveillance quels auraient été leurs rôles ?

    Toutes les personnes qui aux périls de leurs vies ont cachés des juifs etc. avec ces puces pas moyen de se cacher.

     

      

     

    Continuons avec  l’envers du décor de la planète intelligente...

     

    Reprenons l’exemple du compteur intelligent,

     

    Ils transmettront chaque évolution de la consommation d'un abonné au distributeur d'énergie, toutes les dix à trente minutes, via un réseau dédié. Les relevés de consommation se feront à distance, au lieu de nécessiter un rendez-vous avec un technicien.

     

     

    Le magasin du Futur  

     

     

    Reportage F3 Monétique Denain 

     

     

    On voit bien qu’à travers de ces 3 exemples la place de l’homme existe peu voir plus du tout.  Demain, c’est le cerveau d’IBM capable d’apprendre, de réfléchir puis d’en tirer les conclusions  qui viendra aussi nous remplacer. Dans ce cas, que devient l’homme ? De quoi allons-nous vivre ? Quel travail aurions-nous ?

     

    Que se passerait-il si demain le super cerveau d’ IBM contrôlerait tout les autres systèmes, déciderait puis prendrait les décisions.  Verrions-nous un brin de vérité à travers le film Eyeborgs

     

     

    Bande annonce Eyeborgs (Film à petit petit budget).

      

    Les Etats-Unis sont quadrillés par les caméras de surveillance ainsi que les Eyeborgs, des caméras sur pattes qui se faufilent partout pour filmer les faits et gestes de la population. Toutes les informations enregistrées sont ensuite traitées par le superordinateur ODIN. C’est dans cette société à la Big Brother qu’un flic, aidé d’une journaliste et du neveu du président des Etats-Unis, va découvrir l’effroyable vérité que se cache derrière ce dispositif de sécurité implacable.

     

     

    Comprenez-vous le sens de cette note?

    Non pas qu'il faille rejeter les nouvelles technologies mais peut être faut il réfléchir à la place qu'elles prennent et surtout jusqu'où doit on aller ?